TEST

WonderEmi – Test – Aventuriers du rail London –

Would you like a cup of tea ? Yes my dear, rejoignez-moi à bord de mon bus à impériale et allons parcourir ensemble les rues de Londres ! 

Découvrez le nouvel opus des Aventuriers du rail, ou plutôt cette fois-ci des aventuriers de la route puisqu’il s’agit de relier les différents sites touristiques de Londres à l’aide des célèbres bus à double étage.

Les Aventuriers du rail est un classique du jeu de plateau et cette version ne déroge pas aux règles habituelles de la franchise. Au centre de la table se trouve un plateau avec le réseau de bus londonien. Chaque joueur commence la partie avec deux cartes Destination ainsi que deux cartes transport. Les cartes destination correspondent aux objectifs de la partie : ce sont les deux sites touristiques de la capitale anglaise que vous devez tenter de relier à l’aide de vos bus. Pour poser vos bus, vous avez besoin de cartes transport. 

Le réseau est composé de routes de couleurs : pour créer une ligne de bus, il faut poser le nombre de cartes transports correspondants à la couleur sur le plateau. A chaque tour, vous pouvez soit construire une ligne de bus, soit prendre deux cartes destination, ou encore deux cartes transport dans la réserve. 5 cartes transport sont toujours placées face visible, vous pouvez faire le choix de prendre des cartes visibles ou bien de tenter de tirer une carte face cachée à partir de la pioche. Mais pourquoi se « désavantager » en tirant une carte à l’aveugle me direz-vous ? Et bien tout simplement pour essayer de tirer le fameux bus magique, ce magicobus du transport londonien ! 

Parmi les cartes transports de couleur se trouve ce bus magique, qui vous permet de remplacer n’importe quelle couleur lorsque vous construisez vos lignes de bus. Seulement acquérir ce bus lors de votre tour vous limite à une seule carte. Prendre une carte face visible ainsi qu’une une carte face cachée, c’est par exemple se donner une chance d’obtenir une carte transport et en plus de piocher un bus. Clever my dear !

 

Bus is business. Pour gagner, il faut avoir construit des lignes de bus, vous l’aurez compris. Comme dans la version classique, les points se calculent au fur et à mesure de la partie : une ligne de bus composée de un ou deux bus rapporte respectivement un ou deux points mais les lignes plus longues permettent de grimper plus vite puisqu’un réseau composée de trois bus rapporte 4 points et qu’un réseau de quatre bus rapporte 7 points.

Les cartes destination peuvent vous faire gagner des points si vous avez effectivement relié les deux sites touristiques… mais si ce n’est pas le cas, vous perdez les points des victoires inscrits sur ladite carte !

Petit plus, des points de districts ont été ajoutés. Si vous réussissez à relier tous les sites d’un même espace géographique, vous remportez les points du quartier.

0 %
Echelle du Plaisir

Le jeu est vraiment rapide et fluide et s’adapte parfaitement au public cible : les enfants dès 8 ans. Il est facile à expliquer, facile à prendre en main et les couleurs flashys plaisent à coup sûr.

Cependant, si vous voulez jouer entre amis, préférez la version classique qui laisse vraiment le temps à la partie de débuter. Adepte de la version Europe, je suis vraiment restée sur ma faim avec celle-ci. J’ai eu l’impression de me contenter de faire mes cartes destination et de n’avoir aucune influence sur le cours de la partie. Chaque joueur dispose de 17 bus en début de partie et celle-ci s’arrête lorsqu’il ne reste que deux bus dans la réserve d’un joueur (avec un tour de fin): il est déjà arrivé que pour réaliser les deux cartes destination il faille déjà 14 bus, donc autant dire qu’aucune stratégie n’a été mise en place. On se contente de placer, en espérant que les bonnes couleurs arrivent dans les cartes transport. Mais je le répète, le jeu est vraiment adapté aux enfants, en tant qu’adultes, nous ne sommes vraiment pas le public cible.

C'est top !!

C'est frustrant !!

Fiche technique

Alan R. Moon

2-4 joueurs à partir de 8 ans

10-15 minutes

17,90€

Tu peux aussi aimer ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *