TEST

WonderEmi Test – Le Petit Poucet –

Le Petit Poucet, une immersion au coeur de la forêt du conte de Perrault. Réussirez-vous à échapper à l’Ogre qui vous poursuit pour vous manger ?

Vous avez réussi à vous enfuir de la demeure de l’Ogre qui vous retenait prisonnier. Il vous faut maintenant traverser la forêt pour rentrer le premier à la maison et déguster une délicieuse soupe de brocolis.

Un tour de jeu se déroule en 5 grandes étapes :

-Toucher l’arbre

-Retrouver l’arbre

-S’entraider

-Avancer dans la forêt

-Avancer l’Ogre

A chaque tour, un joueur pioche au hasard un arbre dans le sac en tissu et doit en mémoriser la forme sans le regarder. Les autres joueurs comptent jusqu’à 10 puis le premier joueur passe l’arbre au second, qui doit en mémoriser la forme et ainsi de suite. L’arbre est enfin mis à l’écart dans la boite de jeu. Le premier joueur révèle ensuite des cartes arbres : si un joueur pense qu’il s’agit de la carte correspondant à l’arbre touché et mémorisé lors de l’étape 1, il doit être le plus rapide à taper sur le tas pour récupérer la carte, sinon les cartes continuent d’être révélées les une après les autres. 

Cette étape dure jusqu’à ce que chaque joueur ait en sa possession une carte arbre. Tout le monde vote ensuite pour le joueur qui selon lui a trouvé la bonne carte. L’arbre est révélé, comparé aux cartes des joueurs et celui qui a trouvé la bonne combinaison peut avancer d’une case sur le plateau. Ceux qui ont voté pour lui avancent également d’une case. Pour terminer le tour, le géant est avancé d’une case.

Deux variantes sont proposées dans la boite de jeu :

– éliminer la notion de rapidité pour récupérer les cartes arbres en demandant à la place à chaque joueur, dans l’ordre de placement autour de la table, si oui ou non il souhaite récupérer ladite carte.

– retirer de la boite de jeu les jetons et cartes arbres présentant 2 trous verticaux ou horizontaux.

Pour remporter la partie il faut :

     être le premier joueur à regagner la chaumière de ses parents

     Être le seul joueur à ne pas avoir été mangé par l’Ogre

Tout le monde perd si l’Ogre dévore tous les joueurs restants lors du même tour.

Il faut surtout bien mémoriser les jetons arbres qui passent entre nos mains : forme du feuillage mais aussi du tronc. Au-delà de la forme, les arbres contiennent des nids représentés par des trous dans les jetons et qui ne sont pas toujours placés au même endroit. Cela fait donc trois éléments à retenir. Chaque combinaison d’arbre (forme+trou du nid) n’existe qu’une fois dans le jeu, d’où la notion de rapidité au moment de récupérer la bonne carte arbre.

0 %
Echelle du Plaisir

En prenant pour terreau le conte, il permet une immersion facile pour les enfants qui y retrouvent les éléments de base de l’histoire avec des mécaniques simples, un matériel très facile à mettre en place. Néanmoins, pour bien assimiler toutes les combinaisons d’arbres possibles, une seule partie n’est pas suffisante. Certaines formes sont très proches les unes des autres et il est difficile, même pour un adulte, de retrouver la bonne carte.

Le jeu fait intervenir une notion chère à mes principes : le droit à l’erreur, rien de plus frustrant pour un enfant de ne jamais trouver la bonne combinaison et de se faire manger dès les premiers tours. Problème habilement réglé par un vote, un des points forts du jeu. Ce droit à l’erreur est très important dans le développement des enfants et je suis ravie de voir qu’il prend sa place.

Cependant, cette phase « d’entraide » ne mérite pas son nom. En appréhendant les règles je me suis dit : « Chouette, une phase de coopération ! » mais en réalité, que nenni ! Il s’agit de vote donc rien à voir avec des échanges durant lesquels on pourrait choisir collectivement LA carte à soutenir. Appelons un chat un chat, la phase de vote n’est pas une phase d’entraide.

Le seul élément qui réellement ne me plait pas est celui de mémorisation du jeton arbre, pendant lequel les joueurs comptent à haute voix jusqu’à 10. Pourquoi ne pas avoir mis un sablier ? Un minuteur ? Même si on joue à seulement 3 joueurs, on va donc compter 9 fois dans la partie, c’est déjà trop. On s’amuse au premier tour, puis plus rien. Je lui préfère Baba Yaga ou bien encore Le Joueur de Flûte, pour l’histoire qui me plait beaucoup plus.

C'est top !!

C'est frustrant !!

Fiche technique

Anja Wrede – Bruno Faidutti

2 à 5 – à partir de 6 ans

20 min

19.90€

Tu peux aussi aimer ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *